Articles taggués ‘différence’

  • Comme toi! / Sans toi!, Geneviève Côté

    Date: 2011.05.30 | Catégories: Album, Développer son imaginaire, La maman aime, Pour rigoler | Commentaires: 0

    Longtemps, les illustrations de Geneviève Côté ont servi des textes sombres. On lui doit l’illustration de grandes œuvres comme La petite rapporteuse de mots, de Danielle Simard, ou La chambre vide, de Gilles Tibo. Est-ce une envie de gaité et de légèreté qui l’a fait passer du côté de l’écriture? Les deux délicieux petits albums dont je vous parlerai ici sont tendres, drôles, coquins. Tout en rose et blanc. Un univers tout doux tout doux où l’on glisse comme dans du coton.

    Comme toi!

    Un lapin et un cochon peignent côte à côte. Deux amis qui s’apprécient tant qu’ils voudraient ressembler à l’autre. Ainsi, le lapin s’imagine en rose et le cochon en blanc, l’un veut les longues oreilles de l’autre alors que le premier s’imagine une queue en tire-bouchon à l’aide d’un zeste de citron. Avec de petits accessoires et beaucoup d’imagination, chacun se met à ressembler à son ami. Mais cochon et lapin découvriront qu’ils se préfèrent l’un l’autre tels qu’ils sont.

    Une petite histoire adorable qui célèbre la différence. Des illustrations tendres qui se déclinent en rose et blanc. Des clins d’œils amusants qu’on doit prendre le temps de relever avec les enfants et qui les feront crouler de rire, telle cette image du cochon devenu blanc avec de longues chaussettes en guise d’oreille, qui rêve d’avoir un charme aérien et de ce fait bondit… dans un trou de boue!

    Et le plaisir continu avec….

    Sans toi!

    Comme on le voit sur la couverture, ce deuxième tome présente un autre évènement de l’amitié de cochon et lapin: une chicane. En amitié, tout n’est pas toujours rose. L’autre ne fait pas toujours ce qu’on veut, c’est qu’il a ses idées lui aussi! Ainsi, nos deux amis découvriront qu’ils peuvent très bien vaquer à toutes leurs activités seuls, sans leur ami…

    Mais comme c’est moins amusant sans toi. Lapin peut lire son livre sans cochon, mais il est beaucoup plus drôle lorsque lit à deux. Et cochon peut bien jouer au ballon tout seul, mais avec lapin il peut marquer des buts!

    Une petite leçon d’amitié qui se termine sur ces phrases magnifiques: « Mon chariot devient un avion quand je suis avec toi. Ensemble on peut voler, toi et moi! »

     

    Deux petits bijoux tout simples, à lire très jeune car nos enfants s’initient tôt aux rapports sociaux, aux petits amis de la garderie. Et les illustrations, autant que les courtes phrases, parleront aisément à l’enfant dès 18 mois.

  • Une bouteille dans la mer de Gaza, Valérie Zenatti

    Date: 2011.03.14 | Catégories: Adolescent, La bibliothécaire aime, Pour aller plus loin, Roman, Roman enfant | Commentaires: 0

    Une bouteille dans la mer de Gaza, Valérie Zenatti

    Le conflit israélo-palestinien raconté aux jeunes, c’est possible? Zenatti a fait le pari que oui. Bien sûr, c’est un livre pour adolescent avec son lot d’histoire d’amour et d’amitié, de relation parent-enfant/ frère-sœur, mais le contexte dans lequel cette histoire s’inscrit ouvre une petite fenêtre sur le monde aux jeunes qui le lisent.

    Tal vit à Jérusalem. L’histoire débute par un attentat dans son quartier qui déclenche en elle une longue réflexion qu’elle jette sur papier. Elle aime sa ville, elle aime la vie et elle veut comprendre pourquoi toute cette violence. Elle décide donc que quelqu’un, de l’autre côté, doit lire son texte. Elle met le tout dans une bouteille qu’elle confie à son frère, qui fait son service militaire à Gaza. Elle s’imagine déjà les échanges à venir avec cette amie de l’autre côté de la frontière… mais, surprise!

    Deux semaines plus tard, le courriel tant attendu arrive et ce n’est pas celui d’une amie mais bien d’un garçon, qui semble plein de hargne envers elle et sa démarche. Il rit de Tal, mais lui écrit quand même. Alors elle persévère et force un échange car elle veut comprendre la réalité de son voisin. Car comme elle le dit si bien, elle peut imaginer la vie d’un jeune américain vivant à dix mille kilomètres car elle voit les séries télés, mais celle de l’autre côté de la bande, non.

    On se promène donc d’une tête à l’autre, d’un côté de la bande à l’autre, pour comprendre la réalité de ces deux jeunes qui se questionnent sur leur monde, leurs valeurs, la guerre et ses fondements. Une amitié se développe  sur fond de guerre. Ils sont habités d’un profond désir de réconciliation, comme semblent l’être leurs parents, mais pas nécessairement leurs voisins ou le reste de leurs familles. Tout n’est pas rose et tous ne veulent pas la paix.

    Une histoire pour adolescent donc, qui ouvre la voie à de longues discussions et qui a pour bienfait de les intéresser à ce qui se passe si loin de chez eux. Car si Tal peut imaginer la vie d’un jeune américain, est-ce que les jeunes de notre côté de l’atlantique peuvent imaginer la vie d’un côté ou de l’autre de la bande de Gaza?

    Et pour les plus jeunes…

    Les deux moitiés de l’amitié, Susie Morgenstern

    Ce livre aborde également la thématique de l’amitié entre juif et arabe, mais s’adresse aux pré-adolescents. L’histoire se passe au début des années 80, donc pas de portable ni d’internet, c’est via le téléphone que se fait la rencontre. Salah s’ennuie dans son nouvel appartement et compose au hasard un numéro de téléphone. C’est Sarah qui répond et accepte de discuter avec lui. Un jeune arabe, une jeune juive, mais tout deux à Paris et dans un contexte beaucoup plus léger que pour dans Une bouteille dans la mer de Gaza.

    Le texte court  aborde en surface les réalités de ces deux jeunes, mais il ne faut pas oublier qu’il s’adresse à des enfants du primaire. Il s’agit donc d’une introduction aux diverses réalités culturelles plus que d’un véritable questionnement. Une amorce pour parler de nos différences.

Archives

Articles récents

Catégories

Mots-clés

Blogoliste

Sites sur la littérature jeunesse