Archives pour la catégorie ‘Pour rigoler’

  • La clé à molette, Élise Gravel

    Date: 2013.06.28 | Catégories: À animer, Album, La bibliothécaire aime, La maman aime, Pour aller plus loin, Pour rigoler, Vie de tous les jours | Commentaires: 0

    C’est loin d’être un secret, j’ai un faible pour le travail d’Élise Gravel. J’ai déjà écrit un article sur ses Super-machins, parlé de sa monstrerie et de son adorable tout-carton, Je suis terrible.  Elle a un style graphique et littéraire bien à elle, une « drive » qui se démarque vraiment de ce qui se fait actuellement. En plus, elle plait à tout mon petit monde. Autant mes filles que mes garçons en raffolent. On aime ses personnages empruntant beaucoup à la bd, la bonne humeur qui se dégage de ses histoires. Simone, aujourd’hui 4 ans, était propre la journée de ses 2 ans, car je lui lisais Bienvenue à la monstrerie chaque fois qu’elle allait sur le pot et Marguerite (presque 3 ans) me demande tous les soirs, depuis 2 semaines, La clé à Molette. Quant à Arthur (presque 7 ans), il se morfond dans l’attente d’un nouveau titre de sa série Les petits dégoûtants. Bref, on est vendu.

    La clé à molette, Élise Gravelclé à molette

    Bob a besoin de sa clé à molette pour réparer son tricycle. L’ayant perdu, il se rend chez Mégamart pour en acheter une autre. Sur place, monsieur Mart réussit à lui vendre des trucs absolument encombrants et inutiles (un chapeau-frigo, un pyjama musical et une machine à crier). Après chaque achat, Bob rentre à la maison où ses amis lui font remarquer qu’il se rendait au magasin dans le but précis de simplement s’acheter une clé à molette. Après avoir dépensé tout son argent pour ces articles inutiles, Bob n’en a plus pour le fameux outil. Il cherche donc dans son placard, encombré par ses achats inutiles et y découvre heureusement… sa clé à molette.

    Une fable sur notre société de consommation où on reconnaît bien l’auteur de Nunuche magazine et Bienvenue chez Bigburp, mais qui s’adresse ici aux plus petits. Le ton reste joyeux, la répétition de la présentation du nouvel objet absurde – mais rigolo –  à ses amis provoque le rire des enfants, mais il n’en demeure pas moins que le message de fond passe sans aucune lourdeur moralisatrice. Et pour le faire passer encore plus, je m’amuse avec eux à identifier lesquels, parmi tous les objets présents sur les pages de garde, sont vraiment utiles et nécessaires. Je dois avouer que je n’ai pas encore passé à l’étape suivante, soit faire le ménage de mon placard d’objets-inutiles-risquant de me tomber sur la tête chaque fois que je l’ouvre, comme ça arrive à Bob, mais ça s’en vient…. ;0)

  • Des albums adorables pour un passage réussi de la couche au petit pot

    Date: 2013.02.20 | Catégories: Album, La maman aime, Pour rigoler, Vie de tous les jours | Commentaires: 0

    Nombre de parents me demandent de leur recommander des livres sur l’entraînement à la propreté. Démystifier cette étape importante de la vie de nos « grands » via le livre est une chouette idée et les albums sur le sujet sont plus adorables les uns que les autres.

    Je débute donc par mes coups de cœur :

    Qu’y a-t-il dans ta couche?, Guido Van Genechtenqu'y a-t-il dans ta couche

    Bébé Souris est très curieuse et met son nez partout. Aussi, lorsqu’elle rencontre les autres bébés de la ferme (bébé Cheval, bébé Vache, bébé Mouton, etc), elle veut savoir ce qu’ils ont dans leurs couches. Ceux-ci lèvent alors les bras et un rabat permet à l’enfant d’ouvrir la couche pour voir la crotte de l’animal (au grand plaisir de celui-ci). À la fin, les animaux veulent aussi voir ce que contient celle de bébé Souris. Surprise, elle est vide! Parce que c’est sur le pot que va bébé souris et qu’elle y entraîne tous ses amis!

    j'y vaisJ’y vais!, Mathieu Maudet

    Ici, nous suivons un adorable petit oiseau qui déambule sur une branche et s’en va visiblement dans un endroit important puisqu’à chaque personne qu’il rencontre il lance un affirmatif : « J’y vais ». Avec un regard admiratif, ses interlocuteurs lui offrent alors un objet pour l’accompagner. Il ramasse donc chandail, parapluie, radio, lampe de poche et plus encore sur le chemin. Finalement, la branche prend fin dans le tronc où se trouve une porte. L’oiseau l’ouvre, y pénètre mystérieusement et on le retrouve, dans la dernière illustration, confortablement assis sur son pot, à la toilette.

    Pour ceux qui ont besoin de se faire expliquer les étapes avant de se lancer :

    L’heure du pipi, Mo WillemsLheure-du-pipi

    Ici, une ribambelle de petites souris accompagne le personnage qui nous montre les étapes à suivre pour un pipi réussi. D’abord, sentir que ça vient. Ensuite, aller à la toilette et enlever sa culotte. S’assoir ou se tenir debout. Faire pipi. Chasser. Se laver les mains. Le tout présenté avec des illustrations rigolotes et un graphisme amusant pour les petits.

    Si vous avez déjà essayé et que le succès fut, disons, mitigé, voici un album qui pourrait faire débloquer votre petit récalcitrant :

    Non-pas-le-pot-Non, pas le pot! Stéphanie Blake

    Toutes les aventures de Simon le lapin ont du succès auprès des enfants, et ce dès deux ans. Ce sont souvent les premiers albums non cartonnés que je refile à mes petits lecteurs à la bibliothèque. Ici, c’est Gaspard, le petit frère de Simon, qui refuse d’aller sur le pot. Tous essaient de le convaincre, mais rien ne semble y faire. Une fois seul, pourtant, il joue avec l’objet et se l’approprie. Il faut dire aussi qu’il rêve d’être grand, comme Simon, et de pouvoir le suivre chez ses amis. Au matin, Gaspard sent que ça vient et vite, s’assoit sur le pot. Mais c’est long alors il regarde partout et prend un livre. Tout fier, il arrive avec sa précieuse marchandise à table pour la présenter à la famille. J’aime particulièrement que le petit lapin se permette de jouer avec son pot et aussi qu’on y voie que même si l’on s’assoit, ça ne veut pas dire que ça va sortir tout de suite!

    Voici quelques trucs tirés du site Naître et Grandir (http://naitreetgrandir.com) ainsi que de l’expérience d’une maman passée par là 3 fois :

    • L’idée du livre dans la salle de bain : dans le dernier album, Gaspard prend un livre en attendant que son pipi se décide. Il y a sans doute à la maison un livre que vous n’en pouvez plus de lire, mais que votre enfant vous réclame tous les jours. Pourquoi ne pas lui proposer de le lui lire chaque fois qu’il ira s’assoir sur le pot? Ça aura pour effet de le détendre et ça sortira plus facilement (c’est particulièrement vrai avec les selles que les enfants retiennent parfois même s’ils sont propres).
    • Lisez-lui des albums sur le pot tous les jours pendant plusieurs semaines avant de vous lancer (et même avant d’introduire l’objet dans votre salle de bain si vous voulez). Il comprendra la chose avant de l’expérimenter.
    • Si vous devez acheter un pot, laissez-le choisir. Il aura ainsi envie de l’essayer!
    • Laissez le pot traîner dans la salle de bain plusieurs semaines avant le grand essai, et si votre enfant veut jouer avec, laissez-le faire. Il s’approprie l’objet et le démystifie par le jeu, il n’aura pas peur de s’asseoir dessus si l’objet lui est familier.
    • Si votre enfant veut aller directement sur la toilette des grands (parce que, après tout, il est grand!), laissez-le faire. Il existe maintenant des modèles de siège d’appoint pour toilette très stable et sécuritaire.

    Livres cités dans l’article :

    Qu’y a-t-il dans ta couche? Guido Ven Genechten, Paris, Albin Michel Jeunesse, 2009.

    J’y vais!, Mathieu Maudet, Paris, l’école des loisirs, 2011.

    L’heure du pipi, Mo Willems, Paris, Kaléidoscope, 2005.

    Non, pas le pot! Stéphanie Blake, Paris, l’école des loisirs, 2011.

    D’autres albums sur le sujet ou s’en approchant:cacanimaux

    Le pot ça sert à quoi?, Sophie Bellier, Paris, Fleurus, 2008.

    Petit héros fait pipi comme les grands, François Barcelo, Montréal, 400 coups, 2004.

    Petit héros fait caca comme les grands, François Barcelo, Montréal, 400 coups, 2010.

    Le trône, Gérard Moncomble, Toulouse, Éditions Milan, 1997.

    J’ai fini!, Victoria Roberts, Paris, Éditions Gründ, 2008. (Chasse à tirer en prime!)

    Cacanimaux!, Benoît Charlat, Bruxelles, Casterman, 2005. (Auteur à retenir pour les tout petits)

  • C’est un petit livre, Lane Smith

    Date: 2012.05.03 | Catégories: Album, La maman aime, Pour rigoler | Commentaires: 2

    Impossible de ne pas craquer devant ce magnifique tout-carton!

     

    Lorsque son grand frère C’est un livre, est paru l’année dernière, plusieurs blogues nous en avaient parlé. C’est vrai que c’est un album unique et original, qui fait rigoler les grands enfants et leurs parents. Car il fallait tout de même connaître un peu les technologies pour apprécier l’humour de ce livre, qui passe par une série de références sur les fonctionnalités de ces dernières. Ainsi, l’âne demandait au gorille si l’objet qu’il consultait (un livre) pouvait texter, envoyer des courriels, faire du bruit, etc. 

     

    Ici, nul besoin d’être adepte des téléphones intelligents, tablettes électroniques, ordinateurs ou autres bidules pour apprécier l’humour de Lane Smith. C’est au monde de la petite enfance, et aux jouets qui le peuplent, que fait référence le petit âne. Ainsi, il demande au gorille si l’objet qu’il consulte (toujours un livre) peut voler, être mâchouillé, servir de chapeau, si on peut grimper dessus, s’en servir comme oreiller… Les tout-petits saisiront immédiatement les références. Et la fin est d’autant plus délicieuse que lorsque le petit gorille lui répond que c’est un livre et que ça se lit, il entreprend d’en faire la lecture avec petit âne. Trop adorable!

     

    Sincèrement, retrouver ces deux personnages attachants en couches-culottes, c’est presque trop mignon!

Archives

Articles récents

Catégories

Mots-clés

Blogoliste

Sites sur la littérature jeunesse