Archives pour la catégorie ‘À animer’

  • Le dindon de la farce, Mark Sommerset et autres histoires de pipi, caca, pets et crottes de nez

    Date: 2014.11.10 | Catégories: À animer, Album, La bibliothécaire aime, Pour rigoler | Commentaires: 0

    Je vous avais promis la suite de Le mouton farceur de Mark Sommerset, et bien la voici…

    Avec 3 autres enfants dans la maison, il y a un peu de « bruits » de fond, désolée…

    Et pour approfondir le sujet, ce mois-ci, mes heures du conte à la bibliothèque ont pour thématique: pipi, caca, pet et crottes de nez. Voici donc le contenu ma valise:

    Crotte_de_nez De la petite taupe gratouillette livrewalterlechienquipete Mal élevéPépitosanglier doigt nezsuper popol6         Montre tes fesses Mouton farceur Ne mets pas tes doigts oh, crottes alors  petunia pipi, caca, prout prout de mammouth   Tout le monde s'appelle caca

  • La plus délirante histoire de caca de l’année: Le mouton farceur, Mark Sommerset

    Date: 2014.11.01 | Catégories: À animer, Album, La bibliothécaire aime, La maman aime, Pour rigoler | Commentaires: 1

    Ceux qui me suivent depuis longtemps connaissent l’amour que je porte au thème: pipi, caca, pet et crottes de nez, que j’ai déjà traité ici et . En digne bibliothécaire adepte de ce genre d’histoire pour les heures du conte, je ne pouvais passer sous silence la publication, cette année, de quelques petits bijoux dans le genre:

    mouton farceurLe mouton farceur, Mark Sommerset

    Sérieusement, il y avait longtemps que je n’avais pas autant ri en lisant un livre. Et en heure du conte, c’est le délire total. Même mon grand Arthur l’a lu devant sa classe de 2e année et ça s’est roulé par terre.

    C’est l’histoire toute bête (ce sont celles-là les plus drôles!) d’un mouton qui joue un tour à un dindon en lui faisant croire qu’il lui offre des « pastilles à malice » alors qu’il s’agit de vulgaires crottes. C’est dans la joute verbale rapide entre les deux personnages que se situe toute la drôlerie de la situation. En fait, on en vient à plaindre la pauvre victime qui se laisse duper aussi facilement et se jette avidement, et avec appétit, sur la montagne de caca.

    Il faut dire que j’aime aussi beaucoup les illustrations. Il y a un petit je ne sais quoi dans celles-ci qui est vraiment bien réussi. Vous savez quoi, c’est vraiment un livre à se faire raconter alors pourquoi n’essayons-nous pas? Et comme c’est vraiment un duo, je le fais en tandem avec mon grand Arthur.

    Et le meilleur, vous savez ce que c’est? Il y a une suite! À venir prochainement: Le dindon de la farce.

    P.S. Croyez-le ou non, le mignon poupon aux pieds dodus qui lit son livre à l’envers sur la page d’accueil du blogue, c’était lui!

  • L’autobus, Marianne Dubuc

    Date: 2014.10.19 | Catégories: À animer, Album, Avant le dodo, Développer son imaginaire, La bibliothécaire aime, La maman aime | Commentaires: 0

    L'autobus Ce livre a été un coup de cœur au premier regard! Les illustrations de Marianne Dubuc sont aussi magnifiques que dans ses chefs-d’œuvre précédents (je suis particulièrement fan de Devant ma maison et de Le lion et l’oiseau) et je dois avouer que la ligne 18, c’est aussi la mienne (elle passe sur la rue Beaubien à Montréal). Parlant d’autobus, avec un thème comme celui-là, il est clair que ça plaît à tous les enfants! J’ai un échantillon de chaque âge, par bond de 2 (les profs voient ici que je fais réviser ses leçons à mon fils ;0) ) , entre 2 et 8 ans, et c’est unanime. On le lit et le relit en famille plusieurs fois par semaine! Un soir c’est mon Aubert (2 ans) qui me court après « livre tobus mamie maman » (il a pris ce bus avec mamie récemment), l’autre c’est Simone (5 1/2 ans) « Maman, est-ce qu’on peut lire le livre du Petit chaperon rouge qui prend l’autobus? » ou alors c’est Arthur (presque 8 ans) « Maman, viens voir, j’ai encore trouvé des nouvelles affaires  (lire ici des nouveaux détails) dans le livre sur la 18″. Et combien de fois j’ai retrouvé le livre dans le lit de Marguerite (4 ans), car elle s’endort en lisant. Bref, un livre qui plaît à toute ma famille.

    C’est le récit linéaire d’une jeune fille que sa mère accompagne au bus, l’y laissant monter en direction de chez sa grand-mère avec un panier contenant des galettes et une veste rouge. Au fil des arrêts, toute une galerie de personnages monte et descend. On y voit la vie à l’intérieur et y devine le caractère ou l’humeur de chaque passager. La richesse se trouve dans la multitude de détails qu’on s’amuse à découvrir et qui sont modifiés d’une page à l’autre. Ici, on voit à travers la fenêtre le détail du chapeau du personnage qui montera dans le bus à la prochaine page. Là, on suit trois petits chenapans qui font de nouvelles folies à chaque arrêt. Je ne vous en dis pas trop, le plaisir de lecture est dans la découverte de ces petits récits qui se construisent en parallèle de la trame principale. Vraiment, un essentiel à posséder, car vos enfants voudront y revenir souvent –  et comme la trame est simple, ils liront rapidement d’eux-mêmes l’histoire en regardant les images!

Archives

Articles récents

Catégories

Mots-clés

Blogoliste

Sites sur la littérature jeunesse