• Quand la famille s’agrandit! Des livres pour préparer les plus vieux à l’arrivée de bébé.

    Date: 2012.04.03 | Catégories: Album, La maman aime, Vie de tous les jours | Tags: ,

    Ça fait déjà quelques semaines que je n’ai rien publié sur ce blogue. C’est que je me suis tranquillement transformée en maman oiseau qui prépare son nid à la venue d’un petit. J’ai quand même beaucoup lu, mais surtout des albums pour mes plus grands. Afin de les préparer, eux aussi, à l’arrivée de bébé Aubert, prévue pour le 1er mai. Voici donc une présentation de ces albums que nous fréquentons en famille depuis quelques semaines déjà…

    Le très mignon et préféré de maman : Le ventre de ma maman, toi dedans, moi devant, Jo Witek
    C’est probablement le dessin de Christine Roussey qui m’a d’abord séduite. Coup de crayon minimaliste, style brouillon, mais très expressif, couleurs primaires avec une omniprésence du noir, du blanc et du rouge : tout pour me plaire quoi! C’est l’histoire toute simple d’une petite fille qui parle au bébé dans le ventre de sa maman. Chaque double page présente à droite l’enfant « devant » le ventre de sa maman, qui lui se trouve à gauche. L’enfant parle au bébé, lui raconte son quotidien, l’attente, la vie à l’extérieur, etc. Le ventre en question comporte toujours un volet à ouvrir présentant le bébé en évolution « dedans ». D’abord petit arrondi à l’extrême gauche de la page, au fur et à mesure le ventre se déploie et prend de plus en plus de place sur la page, venant même jusqu’à déborder sur celle de droite. Puis le ventre disparait et la puce se fait belle pour ce grand jour, celui où elle deviendra une grande sœur!

    Il est vrai que c’est idyllique comme déroulement et que la plupart du temps, les plus grands vivent des frustrations qui ne sont pas exprimées ici, mais… lorsque je regarde ma grande Simone de 3 ans qui parle tous les jours à ma bedaine et dit à son frère combien elle a hâte qu’il sorte, je me dis qu’il y a tout de même quelque chose de vrai dans cette histoire.

    Le très rigolo et préféré ex æquo de Simone : Maman va exploser, Fabrice Boulanger
    Ici, tout est dans l’excès : l’histoire, les illustrations caricaturales, la représentation de la mère (l’air niais à s’empiffrer, tentant vainement de mettre ses souliers, à 4 pattes dans le frigo…), etc.  C’est sûrement ce qui fait tant rigoler les enfants (un peu moins les pauvres mamans). Mais bon, ce n’est pas toujours facile pour eux de vivre avec les contraintes d’une bedaine si énorme que maman ne peut même plus les prendre sur ses genoux, alors autant en rire un peu et désamorcer le drame. N’empêche, je commence à en avoir assez de me faire demander: « Maman, quand est-ce que tu vas exploser? » ;0)

    Le très touchant et autre préféré ex æquo de Simone, Ma maman ballon, Marie-Isabelle Callier
    Depuis la lecture de cette histoire, Simone me surnomme, en riant, sa maman ballon. Pourtant, contrairement à l’histoire, je vis une grossesse tout à fait normale. Ici, on raconte plutôt les contraintes familiales liées à une grossesse difficile. Quand maman doit rester couchée et que la vie doit continuer. C’est un très beau livre sur la conciliation, sur l’apprentissage, sur la résilience même de l’enfant, qui comprend les efforts à faire pour que les bébés soient en santé (il s’agit ici de jumeaux). Le tout porté par des illustrations vaporeuses et poétiques, rappelant un univers onirique, d’une maman ballon qui ne doit surtout pas s’envoler, mais rester clouée au lit.

    Le petit format et préféré de Marguerite, Et dedans il y a …, Jeanne Ashbé
    Un petit livre carré et cartonné, idéal pour les petites mains dont la dextérité fine n’est pas encore tout à fait développée. Un petit album en trois temps : 1. La valise, le cadeau, la pastèque : on peut les ouvrir pour voir dedans. 2. Le nounours, la télévision, le ballon : il vaut mieux ne pas les ouvrir pour voir dedans. 3. Le ventre de maman quand s’annonce un nouveau bébé : on ne peut pas l’ouvrir pour voir dedans, mais… Chaque page présente l’élément nommé sur un volet à ouvrir afin que l’enfant puisse voir « dedans ». Puis, dans le dernier chapitre, on voit le ventre de maman en 3 temps et comment bébé évolue à l’intérieur. Pour terminer sur l’arrivée du bébé, calé confortablement dans les bras de grand frère. Simple et efficace, à l’image de tout le travail de cette auteure majeure qui sait si bien parler aux bébés de leur réalité.

    Le délirant et préféré d’Arthur, Maman a avalé un tigre!, Pascal Brissy
    Il ne s’agit pas ici d’un livre, mais plutôt d’une histoire racontée dans la très belle revue Histoires pour les petits, édition de janvier 2010. Anna croit dur comme fer que sa maman a avalé un tigre, car elle a un appétit féroce. Il bouge dans son ventre et ça lui fait faire des grimaces. Anna a peur que lorsqu’il n’aura plus de place dans le ventre de maman, il veuille aller dans sa chambre! Mais… peut-être qu’il est gentil, qu’il voudra jouer au ballon et qu’il aimera les câlins. À force de s’en convaincre, elle en vient à être contente… mais quelle surprise lorsque sa mère lui annonce que ce sera un petit frère. C’est papa qui va être content!

    Le très réaliste et préféré de papa, Il y a une maison dans ma maman, Giles Andrea
    Ce titre est sans doute celui le plus « ancré » dans le quotidien de l’enfant, celui dans lequel il se reconnait le plus. On voit le grand frère d’environ 2 ½ ans qui joue aux voitures avec ses parents, se brosse les dents avec papa, s’habille, joue aux trains, prend son bain avec maman, lit une histoire , etc… Et pendant chacune de ses activités, il nous parle du bébé qui grandit dans le ventre de sa maman et de ses besoins. De ce qu’il fera avec lui lorsqu’il sera sorti. Des réflexions d’enfants simples et réalistes, qui parleront aux 2 ½ ans- 3 ans, alors que  le premier livre présenté (Le ventre de ma maman, toi dedans, moi devant), s’adresse probablement à des enfants de 1 ou 2 ans de plus – ou à de très bons lecteurs-auditeurs.

    *****

    Pour ceux qui ne veulent résolument pas d’un bébé à la maison (généralement lorsque l’arrivé du petit dernier survient alors que le plus grand – enfant unique jusque-là – approche du 3 ½ – 4 ans), je suggère Bébé Cadum, de Stéphanie Blake et Quand le nouveau bébé arrive, moi je m’en vais, de Martha Alexander. Pour montrer qu’il y a aussi de bons côtés à devenir grand frère ou grande sœur!