• Albums à animer, en classe ou en garderie, à l’approche de la fête des mères

    Date: 2011.05.02 | Catégories: À animer, Album, Pour rigoler, Pour un câlin, Vie de tous les jours | Tags: ,,

    C’est la fête des mamans dimanche le 8 mai et quoi de mieux qu’un livre pour initier, en garderie ou à l’école,  une activité autour de cette fête? Voici donc quelques livres coups de cœur d’une triple maman qui reçoit quotidiennement le plus beau cadeau du monde: une heure de lecture sous la couette, collés-collés, avec mes deux plus vieux.

     

    Je t’aimerai toujours, Robert Munsch

    Une anecdote de papa d’abord. J’ai fait découvrir ce livre à mon amoureux alors que nous étions de tout jeunes parents. Dans la librairie où je lui en ai fait la lecture, les commis devaient sûrement se demander pourquoi ce couples pleuraient en lisant un album! C’est que l’histoire est plus que touchante ou émouvante, elle exprime de manière très juste le sentiment d’éternité, d’amour éternel, que ressent un parent pour son enfant.

    C’est l’histoire toute simple d’une maman qui berce son enfant tout les soirs en lui chantant cette berceuse:

    Je t’aimerai toujours /La nuit, comme le jour /Et tant que je vivrai /Tu seras mon bébé.

    Tout les soirs, elle entre dans la chambre de son fils (qui lui en fait voir de toutes les couleurs dans la journée), le prend tendrement dans ses bras et lui chante sa chanson, malgré les mauvais coups et l’exaspération. Et lorsque celui-ci grandit et déménage, la courageuse mère fixe l’échelle sur sa voiture et part en pleine nuit pour prendre son « petit » dans ses bras, pendant son sommeil, et lui chanter sa berceuse. Alors qu’elle se fait vieille, elle téléphone à son fils et lui demande de venir la voir. À son arrivé, elle est incapable de lui chanter sa chanson car elle est trop malade. Il la prend alors dans ses bras et entame:

    Je t’aimerai toujours / La nuit, comme le jour / Et tant que je vivrai /Ton bébé, je serai

    Puis le fils, devenu à son tour papa, rentre chez lui pour bercer sa petite fille et lui chanter la chanson. Je mets au défi tout parent de lire cette histoire sans avoir la larme à l’œil. Impossible! Et je crois que mes enfants sentent combien j’aime ce livre car ma petite Simone (2 ans) me le réclame souvent en chantant la ritournelle.

    Je t’aimerai toujours, quoi qu’il arrive, Deba Gliori

    Ce livre est très intéressant du point de vu du rapport texte-image. Nous avons un petit renard bougon qui demande à sa mère si elle l’aimerait quand même s’il était un crocodile? Une mouche? Et si l’amour se brise, est-ce que maman saura le réparer, le recoudre?

    L’histoire se déroule lors du rituel de la soirée: souper, bain, dodo. Mais alors que maman et fiston discutent d’un côté, nous voyons ce qu’imagine petit renard de l’autre, dans une illustration très rigolote (maman assise à table avec un hanneton plutôt qu’avec son garçon par exemple) que prendra plaisir à observer les enfants. Les dessins aux couleurs vives plaisent énormément et le tout se termine bien entendu par une promesse d’amour éternelle!

    La plus belle histoire d’amour, Dominique Demers

    Un petit garçon trouve une plume et questionne sa maman sur son origine. Elle lui raconte  qu’elle la garde en souvenir du commencement de sa plus belle histoire d’amour. Elle lui raconte alors sa rencontre avec son papa (elle lui a échappé un pot de fleurs sur la tête!), leurs premiers mois d’amoureux, comment ils ont décidé de faire un bébé et combien ils ont travaillé fort pour y arriver (assez drôle!). Comment c’est enfin arrivé et toute les étapes de la grossesse pour terminer par le récit de l’accouchement rocambolesque dans la vitrine d’un magasin de couettes, d’où est extraite la plume en question. Car la plus belle histoire d’amour de maman (et sûrement de papa aussi), bien entendu, c’est celle qu’elle entretient avec fiston. Touchant et rigolo. Et il faut souligner les magnifiques (comme toujours, je suis fan) illustrations de Philippe Béha. Une histoire assez longue qu’on privilégiera en maternelle ou au premier cycle primaire.

    Je t’aime gros comme…, Alain M. Bergeron

    Un autre de mes auteurs favoris qui se commet moins du côté des albums (on le connaît surtout pour ses premiers romans, la série des Dominic et des Petits pirates), mais qui le fait pourtant très bien. Ici, une fillette entreprend de dire à maman combien elle l’aime avant d’aller dormir. Elle l’aime comme A… un autobus. Puis toutes les lettres de l’alphabet y passe. Un amusant petit jeu qu’on peut facilement animer en classe ou en bibliothèque.

    Et vous, quel livre aimez-vous partager avec vos petits?