• La guerre sous mon toit, Anne Fine

    Date: 2011.04.29 | Catégories: Adolescent | Tags: ,,,

    À l’occasion de la quatrième édition du Festival des enfants du Métropolis bleu, une auteur majeure est en ville et je ne voulais pas passer à côté de cette occasion pour vous présenter un de ses romans…

     

    La guerre sous mon toit, Anne Fine

    Cette chronique de la vie familiale avec deux adolescents m’a fait frémir –  et rire heureusement- d’une couverture à l’autre. J’angoisse sur ce qui m’attend dans 10-12 ans, lorsque mes trois tannants seront trois adolescents.

    Ici, sur un ton à la fois ironique et humoristique, Will lui-même (personnage principal) avoue que des adolescents, ce n’est pas marrant. Il nous fait donc le récit de sa vie de famille depuis que sa sœur s’est transformée en bouledogue.  Récit de vie et de guerre à la fois, car il se déroule bel et bien un dur combat sous son toit et les troupes alliées sont au bord de la dépression. Les parents n’en peuvent plus, la sœur cadette est laissée à elle-même sans parler des lunchs que doit se taper Will, qui ont tout à envier aux repas des itinérants. Donc, Will a décidé d’écrire, de décrire dans un cahier ce qui se passe quotidiennement sous son toit, tout comme l’a fait son écrivain préféré actuel en racontant son passage à la guerre.

    Ce qui est savoureux ici, c’est le ton. L’histoire contée est celle d’une famille de trois enfants avec des parents au bord de la crise de nerf dû aux changements opérés chez leur aînée. Mais le regard que pose Will sur sa famille dysfonctionelle est délicieux. Critique et complice. Observateur et participatif. Ambivalent. Parfois rouge, parfois blanc. Un vrai adolescent tout gauche qui ne sait pas sur quel pied danser.  Un regard décalé sur l’adolescence et ses troubles. Truculent!

    Si vous avez envie de rencontrer l’auteur samedi 30 avril, allez voir le blogue de Marie B. pour les infos. Sinon, vous pouvez aussi aller voir ce qui se passe du côté des bibliothèques de Montréal à l’occasion du festival.