• Spécial mois de la nutrition, livres et idées d’animation

    Date: 2011.03.04 | Catégories: À animer, Album, La bibliothécaire aime, La maman aime, Pour rigoler, Vie de tous les jours | Tags: ,,,,,,

     

    Il y a des thématiques faciles qui reviennent constamment en bibliothèque: Noël, Halloween, Pâques, etc… Et il y en a d’autres moins évidentes du côté de la fiction, comme la nutrition. Avec le fameux mois de mars, les écoles et les cpe demanderont systématiquement des livres en lien avec la nourriture. En voici donc quelques uns que j’aime bien…

    La série de l’inspecteur Lapou, Bénédicte Guettier

    Cette fois-ci, c’est mon grand Arthur qui m’a fait découvrir quelque chose. À l’occasion de ses 4 ans, je l’ai amené à la Librairie Monet pour qu’il choisisse quelques livres. Il voulait des livres sur les navettes spatiales, sur l’espace et sur… les pommes (il allait y aller prochainement avec le CPE). Alice, une de mes libraires préférées, lui a donc fait découvrir ce titre de l’inspecteur Lapou. J’étais septique au départ car j’avais toujours associé cette série à un groupe d’âge plus élevé en raison des nombreux jeux de mots souvent très « français ». Et bien, je m’étais trompée car depuis nous retournons  périodiquement à la bibliothèque chercher un nouvel inspecteur Lapou à la demande de mon petit roi. Nous avons donc, avec cette série, tout un éventail de titre à suggérer aux éducateurs car les aventures se passent systématiquement dans le potager et mettent en vedette des fruits et des légumes.

    Idées d’animation: inventer d’autres jeux de mots culinaires ; créer d’autres personnages alimentaires rigolos.

    La petite souris, la fraise bien mûre et l’ours affamé, Audrey Wood

    Le pigeon trouve un hot dog, Mo Willems

    Le camion de pépites, Renée Robitaille

    Ces trois titres mettent en scène des histoires qui tournent autour d’un aliment sans que la nourriture soit directement le sujet du livre, contrairement aux personnages de la série de l’inspecteur Lapou. Par contre, chacun à leur manière, ils sont intéressant à raconter devant un groupe. Le rythme et le suspens du texte bien ficelé de La petite souris, la fraise bien mûre et l’ours affamé peut être suggéré à un éducateur moins à l’aise à raconter car la simple lecture de l’histoire telle quelle suffit à son animation. Quant au Le pigeon trouve un hot dog, on le mettra entre les mains d’un animateur un peu plus théâtral qui mimera avec plaisir, et pour le plaisir de tous, les crises de l’oiseau. Enfin, la conteuse Renée Robitaille a imaginé ce conte contemporain qu’est Le camion de pépites. On sent dans ce texte qu’il a d’abord été imaginé pour être livré à l’oral et c’est pourquoi on le mettra entre les mains d’un bon conteur. Par ailleurs, cette plongée dans le camion de pépites de chocolat ravira les papilles des tout petits.

    Je ne suis pas un hamburger!, Alain Durant

    Ce titre plutôt amusant est une mise en histoire de l’adage « on est ce que l’on mange ». Un garçon se transforme en hamburger car il refuse de manger autre chose. Tous le convoite avec gourmandise et son seul moyen pour redevenir lui-même sera de manger des légumes, beurk! Moralisateur mais efficace, avec des illustrations aux couleurs vives qu’aimeront nos petits mangeurs de hamburgers.

    Idée d’animation: atelier culinaire santé avec préparation de smooties ou milk shakes aux fruits.

    Blaise et le château d’Anne Hiversère, Claude Ponti

    J’adore ce titre et presque tout ce que fait Claude Ponti, mais quand Arthur me sort ce livre (parmi une demi-douzaine d’autres) avant le dodo, ouf! Car elle est longue cette histoire, mais je fais le pari que même avec des petits elle fonctionnerait. Les jeux de mots sont à mourir de rire et les illustrations cachent un millier de détails amusants à découvrir. Blaise le poussin masqué, ainsi que les autres poussins, décident de fabriquer un gâteau pour l’anniversaire d’Anne Hiversère. Ils iront donc chercher tout les ingrédients nécessaires à sa fabrication dans un délire de jeux de mots et de personnages loufoques. Personnellement, j’ai un faible pour les Grobinets alors que mon grand aime beaucoup le poussin à tête de champignon ainsi que le couple volant « pète et répète ».

    Idées d’animation: bien sûr, fabriquer un gâteau ou des cupcakes ; agrandir les images du livre et en faire un « cherche et trouve « car tous les poussins en action se retrouvent dans chaque image; inventer des jeux de mots « pontiesque »; faire un concours avec l’image de la fête où se retrouvent plusieurs personnages de la littérature et du cinéma pour enfants, les associer à leurs œuvres.

    Lustucru le loup qui pue, Dominique Demers

    Le pauvre loup n’aime pas manger les enfants, ce qu’il préfère par dessus tout c’est des galettes chaudes de fromages qui puent! Mais ça lui donne une haleine épouvantable et il ne peut parler à quelqu’un sans que celui-ci ne tombe dans les pommes. Jusqu’au jour où une petite enrhumée frappe à sa porte et dévore avec lui un mounche-miam de sa création.

    Idée d’animation: jumeler la lecture du livre avec une activité/dégustation autour des fromages québécois, inviter un conférencier pour les enfants.

    La belle lisse poire du prince de Motordu, Pef

    Ce livre est sans aucun doute celui que j’ai le plus animé dans ma carrière. Je vis carrément une histoire passionnelle avec celui-ci et je vous avoue qu’en congé de maternité ma version petit format ne me satisfait pas. Je rêve d’aller voler l’exemplaire édité dans la collection « Les bottes de 7 lieues » (format géant et épuisé) que j’ai jalousement mis hors circulation à ma bibliothèque!

    Idée d’animation: le menu tordu présent dans ce livre est une source inépuisable de création de jeux de mots tordus à faire avec les enfants. Et pourquoi pas même un livre de recettes tordus!

     

    Une soupe 100% sorcière, Quiterrie Simon

    Une sorcière n’a plus grand chose pour faire sa soupe et court donc se ravitailler dans le potager de ses voisins où elle ne trouve que carottes, pommes de terre et poireaux. Peu habituée à cuisiner des légumes, elle invente une soupe qui sent délicieusement bonne. Mais les voisins lésés viendront récupérer leur dû. Kroquela finira-t-elle par pouvoir  goûter à sa soupe? Un conte moderne de sorcière qui, grâce à sa soupe, sera perçue comme une princesse car le prince charmant, passant par là, tombera sou le charme du délicieux arôme. À noter: les clins d’œil au petit chaperon rouge, au petit Poucet, etc…

    Idée d’animation: Concours de création de soupe, à partir de différents livres de recettes sur le sujet les enfants doivent inventer leur propre soupe. La recette gagnante sera réalisée le lendemain (le temps que la bibliothécaire aille se procurer les ingrédients!).

    Enfin, sur le thème Qui mange quoi? dans le règne animal, et à l’aide des multiples documentaires sur le sujet, il y a un nombre infini d’animations à créer. Que ce soit de la recherche dans les livres à partir de quiz papier, ou un « génie en herbe » spécial biblio, les jeunes adorent qu’on teste leurs connaissances. Et pourquoi ne pas leur offrir une collation du même ordre pendant l’activité, afin qu’ils réalisent que les animaux ne mangent pas de barres tendres ou de frites. Quelqu’un veut une carotte?