• Passeuse de rêves, Lois Lowry

    Date: 2011.03.28 | Catégories: La bibliothécaire aime, Pour aller plus loin, Roman, Roman enfant | Tags: ,,,

    Je vous ai déjà parlé de cet auteure, qui a aussi commis le magnifique roman Le passeur. Lorsque je suis tombée sur son nouveau roman dans le présentoir des nouveautés de la bibliothèque, je l’ai tout de suite emprunté. Heureux hasard car j’apprenais à mon retour à la maison qu’il était nominé pour le prix Sorcière dans la catégorie Roman junior. Je dois avouer que je l’ai préféré à La petite taiseuse de Stéphanie Bonvicini (qui est tout de même un magnifique roman à saveur philosophique), gagnant de la catégorie. Les goûts sont subjectifs, c’est peut-être qu’en ce moment j’ai besoin d’une petite passeuse de rêve…

    Passeuse de rêves, Lois Lowry

    C’est un roman tout en douceur, je dirais même délicat. Nous sommes dans le domaine du rêve, évanescent comme un nuage. Nous suivons Petite, qui ne sait pas ce qu’elle est exactement, et nous ne le savons pas non plus. Elle fait son apprentissage de « passeuse de rêves ». Pour ce faire, elle apprend à pratiquer le touché (se saisir des souvenirs d’une  personne en touchant des objets lui appartenant) sans aller trop en profondeur car elle pourrait alors passer du côté obscur et devenir une de ces choses hideuses, un Saboteur, qu’elle croise parfois et qui donnent des cauchemars. Mais elle est si douce et délicate que son touché ressemble au contact du fil de soie.

    Son enseignement se fait dans la maison d’une vieille dame et de son chien, car les passeurs de rêves s’occupent aussi des chiens (amusant!). La vieille dame a plusieurs objets que Petite touche  pour nourrir les rêves qu’elle lui offre. Puis, un jeune garçon arrive dans la maison. Lui, il a très peu d’objets desquels émanent de beaux souvenirs. Et il aurait tant besoin de beaux rêves! En plus, les saboteurs semblent décidés à l’attaquer en groupe et Petite est bien petite encore pour aider l’enfant à faire face à semblables cauchemars. Mais elle est courageuse et désire par-dessus tout rendre ce jeune garçon heureux dans ses rêves.

    Une belle et triste histoire, car vous l’aurez compris, ce petit garçon n’est pas arrivé chez la vieille dame de plein gré. Il y a été placé car sa mère ne pouvait plus s’occuper de lui, et encore moins son père. Mais elle est présente dans l’histoire cette mère et elle aussi bénéficiera des bienfaits d’un passeur de rêve pour passer au travers de moments difficiles afin de récupérer son petit garçon.

    Et on termine la lecture avec une terrible envie de sentir ce touché en fil de soie qui nous donnera de beaux rêves, qui veille sur nous. Un petit livre qui fait du bien.