• En noir et blanc pour les tout-petits

    Date: 2011.03.10 | Catégories: Album, Développer son imaginaire, La maman aime, Vie de tous les jours | Tags: ,,

    Je vous ai parlé déjà de mes deux plus vieux, Arthur 4 ans et Simone 2 ans. Mais j’ai aussi une toute petite puce de 6 mois, Marguerite, qui s’éveille, s’émerveille tout doucement au monde des livres. Voici quelques uns de mes bébés-livres préférés, presque tous en noir et blanc, car à cet âge ils sont attirés par les forts contrastes.

    Blanc sur noir et Noir sur blanc

    de Tana Hoban

    Encore une fois, j’ai découvert ces titres grâce à la Librairie Monet, ou plus spécifiquement via leur blogue, Le Délivré. Il s’agit d’imagiers tout simple présentant un objet /animal de la vie de tous les jours par page. Je les ai acheté pour ma petite reine et dès que je les lui ai présenté (vers 2 mois je dirais) ses yeux se sont écarquillés et elle a tendu les mains pour les attraper. En fait, tout son corps, jambes comprises, se sont tendues vers le livre convoité. J’ai alors compris le message et lui ai offert d’autres titres en noir et blanc.

    Chat blanc chat noir, Pierre Bisinski

    Ici, comme dirait ma Simone, les chats « font des folies » sur le thème des contraires. Bien sûr, Marguerite n’est pas rendu à reconnaître ces concepts, mais elle prend beaucoup de plaisir à examiner les images cette fois-ci en noir, blanc et rose!

    Mes animaux (collection Blanc noir chez Tourbillon)

    Celui-ci, je viens tout juste de l’acheter pour l’offrir et je me demande bien si je ne vais pas le garder. Il est magnifique! Un coup de cœur de maman. Encore une fois, il s’agit d’un imagier sur le thème des animaux en noir et blanc (et en action cette fois), mais avec une petite touche de couleur par page. J’adore le style de l’illustrateur qui réussit à donner de la personnalité à ses animaux malgré la palette minimaliste.

    Olivia, Ian Falconer

    Exit Babe, chez les Hamel c’est Olivia le cochon de nos rêves! Encore tout en contraste, ces albums cartonnés en gris-noir, blanc et rouge plaisent autant à maman qu’à bébé. Et ici l’illustrateur se donne vraiment la peine de dessiner une cochonnette stylisée, ce qui est apprécié par les plus grands. Ce n’est pas parce que le livre est mis entre les mains d’un poupon que son grand frère ou sa grande sœur ni jettera pas un œil aussi.

    Beaucoup de beaux bébés, David Ellwand

    Cet album, d’abord paru en grand format sur papier souple, a été réédité en 2009 en version tout-carton et on ne peut que s’en réjouir. Vous avez sans doute déjà remarqué comment les tout-petits aiment se regarder dans le miroir et à quel point ils sont fascinés par les autres bébés. Vous avez ici quelque chose qui répond parfaitement à ces deux besoins. Chaque page présente un bébé avec une émotion (bébé triste) ou un élément de son corps (mains de bébé) ou un bébé en action (bébé boum boum, bébé pleure), etc. L’enfant se reconnaît donc dans chacune de celle-ci et à la dernière page l’auteur a eu la bonne idée d’inclure un miroir, validant totalement l’identification suggéré dans les autres pages.

    Et vous, quels sont les premiers livres que vous avez mis entre les mains de bébé?