• Les mille oiseaux de Sadako, le livre qui me suivra toute ma carrière

    Date: 2011.02.14 | Catégories: La bibliothécaire aime, Pour aller plus loin, Roman | Tags: ,,,,

    C’était au printemps 2006. J’organisais mon premier club de lecture estivale et je fonçais tête baissée sans trop savoir dans quoi je m’embarquais. En plus, ma bibliothèque étant toute neuve, c’était son premier club de lecture à elle aussi. Je voulais que ça fonctionne… et ça a fonctionné!

    Vous vous en souvenez peut-être, c’était l’année du thème « Héros  recherchés ». Les organisateurs à Toronto avaient eu la bonne idée d’inclure, dans le matériel promotionnel enligne, l’illustration en noir et blanc de chaque petit héros présent sur l’affiche (ils sont d’ailleurs encore disponible, cliquez ici si vous les voulez, pratique pour des animations). J’avais déjà planifié de faire des tournées de classe dans 4 écoles pour parler du club et je voulais terminer mon animation par un coloriage de ces héros que j’exposerais ensuite à la bibliothèque (Marketing payant: les classes sont ensuite venues voir l’exposition de leurs œuvres). Je les connaissais pour la plupart: Gandhi, Terry Fox, Rosa Parks, etc . Mais une illustration m’intriguait car je n’avais aucune idée de qui elle représentait.

    Tout en planifiant mes animations, je faisais mes recherches dans le catalogue de l’époque (allez les vieilles thécaires, toutes ensembles, un soupir de nostalgie pour ce bon vieux Gulliver,ahhhhhh) avec les mots-clés héros, héroïnes, etc. Les aides-bibliothécaires me sortaient des chariots complets de livres que j’avais demandé et c’est au hasard de ceux-ci que je suis tombée sur Sadako. L’illustration de la page couverture coïncidait avec celle qui me posait problème sur l’affiche.

    Les mille oiseaux de Sadako, Eleanor Coer

    Lors de mes animations en classe, au moment du coloriage, j’avais sélectionné une douzaine d’illustrations extraites de l’affiche. Les enfants choisissaient celles qu’ils voulaient. Il y avait les héros de la vie de tous les jours: ambulanciers, pompiers, policiers… puis il y avait les autres que les enfants connaissaient moins: Mère Teresa, Einstein et Sadako. Je prenais toujours le temps d’expliquer aux enfants qui étaient ces héros et Sadako fut le coup de cœur de l’ensemble des jeunes du quartier Côte-des-Neiges cet été-là je pense.

    Je leur racontais donc, à la manière du livre, qu’il n’y a pas si longtemps une bombe avait explosée au Japon, la bombe atomique. Ça, ils connaissaient. Et que cette bombe avait laissé dans l’air des particules que bien des années après son explosion, les habitants respiraient encore. Sadako est née 10 ans après l’explosion. Au primaire, c’était une championne de course à relais, la meilleure de son école. Mais pendant une course, elle s’est sentie mal et s’est évanouie. À l’hôpital, on lui a appris qu’elle avait « la maladie de la bombe ». Elle savait ce que c’était, plusieurs autres enfants de son école l’avait eu… et on ne les avait jamais revu. C’était une leucémie, un cancer du sang dû aux radiations toujours présentent dans l’air. Sadako était une petite fille forte et pleines d’idées. Sa meilleure amie lui raconte alors la légende des grues selon laquelle si elle plie mille oiseaux grues en origami, son vœux sera exaucé. Elle commence et plie tous les papiers qui lui tombent sous la main. Elle fait accrocher ses grues au-dessus de son lit, comme une volée d’oiseaux. Elle plie, elle plie, elle plie toute la journée, autant que ses forces le lui permettent… Pour savoir si elle se rend jusqu’à mille, il vous faudra faire comme les jeunes de mon club de lecture de l’époque, et aller l’emprunter à la bibliothèque.

    Immanquablement, les larmes me montaient aux yeux en racontant cette histoire..c’était peut-être parce que j’attendais mon premier enfant, mais je ne pense pas que c’était ça. C’était beaucoup plus que ça car les jeunes étaient aussi émus que moi. Lorsque je suis revenue de congé de maternité 15 mois plus tard, en septembre 2007, ma remplaçante m’a raconté combien elle avait été embêtée au début lorsque des jeunes (qui m’avaient vue dans leur classe au printemps) venaient lui demander le livre de la petite fille qui avait la maladie de la bombe, Sa… quelque chose. Il paraît qu’ils sont plusieurs à être venus le chercher.

    Et vous, quels sont les livres qui vous ont marqués, professionnellement?