• Il faut commencer quelque part

    Date: 2011.02.05 | Catégories: À animer, Album, La bibliothécaire aime, La maman aime, Pour rigoler | Tags: ,,,,

    Mon chum, un programmeur passionné d’architecture montréalaise (imtl.org), m’a fait remarquer, en me voyant bidouiller dans les paramètres de ce blogue, qu’un adage du milieu dit que si tu publies ton site seulement quand tu es certaine qu’il est prêt, c’est que tu le publies trop tard. D’accord, faisons imparfait et lançons-nous… mais par où est-ce que je commence?

    Je veux parler des livres, des livres pour enfants. Je suis en congé de maternité en ce moment donc je vois moins passer les nouveautés qu’en temps normal (une bibliothécaire jeunesse a l’immense privilège d’acheter pleins de livres à leur sortie). Alors, où trouver mon inspiration? Chéri (après tout, c’est lui le geek qui m’a poussé à partir ce blogue pour se déculpabiliser de passer ses soirées à travailler sur son site), des idées?

    Je suis presque gênée, c’est vrai qu’en ce moment sur nos cartes de bibliothèques ( je gère mes cartes et celles de mes 3 enfants à la bibliothèque de la ville et à BANQ, donc 8 au total) il doit y avoir au moins 40 livres, sans compter tous ceux de ma bibliothèque personnelle (dont je justifie l’ampleur par l’argument choc: mais c’est pour les enfants…).

    Commençons donc par un de mes classiques, à la maison comme au travail. Il est rentré en bonne position dans mon palmarès de livre à animer grâce à Lucie Clément, animatrice de la bibliothèque de l’Assomption, alors que nous suivions toutes deux un cours dans le cadre du certificat en littérature jeunesse. Et j’ai nommé: Aboie, Georges!

    Aboie, Georges! Jules Feiffer, École des loisirs

    À la maison, ce titre m’a servi d’album de transition entre les tout-cartons et les livres d’images à parti de 18 mois environ. Le texte est facile (tout le monde peut reproduire les bruit des animaux, et c’est toujours drôle) et les images épurées facilitent la compréhension de l’histoire chez les petits. En bibliothèque, je l’anime vraiment pour tous les âges. Il m’est arrivé de le présenter à un groupe de garderie de 18 mois tout comme à des « grands » de 2e année. Les animaux restent un sujet toujours prisé par les enfants…

    Georges est un chiot incapable d’aboyer. Il meugle, il cancane, il miaule… mais il n’aboie pas. Sa pauvre mère, au désespoir (soyez attentif d’ailleurs à l’illustration de ce désespoir: à se rouler par terre), décide de l’amener chez le vétérinaire. Celui-ci découvre, en les extrayant, que le chien avait avaler une vache, un canard, un chat… La consternation sur son visage, et sur celui de la mère, est à mourir de rire. Et leur joie est extrême lorsque le chiot aboie enfin. Mais elle sera de courte durée car sur le chemin du retour le fameux Georges fera des siennes et son nouveau cri prendra la forme d’un…  Allez le découvrir directement dans le livre.

    Chers lecteurs, vous découvrirez sur ce blogue que j’adore hameçonner ceux qui s’aventurent à m’écouter parler des livres…

    Au plaisir de vous prendre encore bientôt dans mes filets.